Asptt Montagne Bordeaux

Asptt Montagne Bordeaux

Accueil du site > Catalogue > Piolet Grincheux > Piolet 48 > Sortie Ski Rando en vallée d’Ossau du 16-19 février 2013

Sortie Ski Rando en vallée d’Ossau du 16-19 février 2013

lundi 25 février 2013

Tradition oblige, le bizuth que je suis à l’ASPTT Montagne (et oui c’était ma 1er sortie), a reçu pour mission d’écrire ce qui s’est passé durant ce séjour.

L’histoire a commencé par un jeudi pluvieux lors de la réunion de préparation à la sortie.

Les questions fusaient : ’’ On y va ou pas ? Comment faire pour éviter les avalanches ? Y aura-t-il assez de jaja ? Est ce que j’amène mon caleçon à fleurs ou celui à pois ? ’’

Christian tranche : ’’Oui, il faut y aller : pour les avalanches on prendra le parapluie, pour le jaja une citerne nous attend sur place, pour le caleçon, arrêtez vos conneries, faites comme moi, portez des strings !’’

Oui, chef !

PS : N’étant pas présent, ces paroles m’ont été rapportées, de source sûre 

Ainsi, nous nous retrouvons dès le vendredi soir au gîte de la caverne aux Eaux Chaudes (sur la route du Pourtalet).

Bonne surprise, les dortoirs sont refaits à neuf , avec une configuration permettant d’isoler les ronfleurs (enfin presque tous …)

Mauvaise surprise, on est 13 à table, au moment de prendre la garbure du soir, le mauvais œil va-t-il s’acharner sur nous ? Non, heureusement, Olivier et Sabine arrivent en cours de repas, le WE est sauvé 

Samedi matin, au son de la trompette (à moins que ce ne soit les effets secondaires de la garbure), nous nous levons de bonne humeur pour le p’tit-dèj, puis, répartition des groupes entre encadrants : Patrick en éclaireur avec quelques fadas, Rémi avec un joli lot de filles et Christian avec le reste de la troupe. Et c’est parti pour le pic du Gourzy, 1917m, skis aux pieds dès le gîte (soit 1200 m de dénivelé à se faire, les Eaux Chaudes culminant à 700m).

Ça démarre plutôt ski de fond sur un chemin en lacets, avant d’entamer un free ride un peu plus sévère entre les arbres, suivi de passages en dévers sur des rigoles gelées (et oui, il a beaucoup plu la veille à 1000-1500m, donnant à la montagne des airs de peigne), pour finir sur une dernière pente raide qui fait exploser tous les groupes. L’arrivée sur le pic se fera finalement en ordre très dispersé, et ça tombe bien, car impossible d’y tenir à plus de 5 !

Vision sublime de là-haut, repas mérité en plein soleil avec un peu de jaja (mais où est donc la citerne ?) puis descente géniale sur 300 m... beaucoup moins après sur les rigoles, mais bon, on fait avec. Tout le monde reviendra au gîte sans pb, avec au total, 15 bornes dans les jambes (pas mal comme 1ère sortie !)

Passage à la douche, quelques hurlements de loup pour ceux qui ont des ampoules : je n’aurai jamais cru que l’eau puisse faire si mal ! Puis, bière pour remettre le corps en état, apéro bien arrosé (on a enfin trouvé la citerne) et repas à la pyrénéenne : c’est bon et on n’a plus faim à la fin  ! Petite belote et ça se couche vite (la discothèque du village est fermée, ça doit être pour ça !)

Dimanche, cette fois-ci, c’est la traversée Eaux Bonnes / Eaux Chaudes, via le col du Gourzy qui nous attend : ’’un truc qui n’a pas été fait depuis 1954 !’’, nous disent les anciens du groupe qui ont bien connu cet hiver-là, et possible aujourd’hui grâce à l’enneigement exceptionnel. On démarre par un chemin étroit et pas mal d’arbres en travers à escalader, puis on perd très vite 2 vaillantes camarades pour cause de douleurs insupportables aux pieds. Pour les autres, la rando se poursuivra avec de sublimes passages jusqu’au col, et une sacré pente finale. Mais que le paysage est beau une fois en haut, avec vue sur la vallée et les sommets environnants. C’est la pause-repas bien méritée, toujours sous un soleil radieux, avant la descente, quels pif-poum dans la poudreuse pour prendre la température de la neige, et c’est le retour au gîte.

La bière nous attend une nouvelle fois, et c’est déjà l’heure de remercier tout le monde pour ce merveilleux séjour, car je rentre sur Bordeaux le dimanche soir, tandis que le groupe poursuit son aventure 2 jours supplémentaires.

C’est sûr : ’’I will come back’’ (prendre la voix de Terminator en le lisant, ça l’ fait mieux).

Votre nouvel adhérent, Alain Nivelle


contact | compteur | forum | haut de page