Asptt Montagne Bordeaux

Asptt Montagne Bordeaux

Accueil du site > Catalogue > Piolet Grincheux > Piolet 48 > Mont Perdu , 25-26-27 Août 2012

Mont Perdu , 25-26-27 Août 2012

Voie des Echelles

jeudi 20 septembre 2012

Après une soirée à regarder passer les vaches devant la Caverne aux Eaux Chaudes, et quelques heures de route, nous partons samedi midi du parking de Plana Canal. Le ciel est couvert et le Mont Perdu dans les nuages, tant mieux, il fait bien assez chaud pour remonter du fond du canyon de Niscle sous le col de Goriz.

On marche dans les buis odorants, puis au milieu des edelweiss. Arrivés au bivouac, surprise : pas d’eau ! Il faut monter au dessus pour en trouver un peu au milieu des crottes de biques... heureusement, nous avons des pastilles, du ricard et du vin de Ludon... malgré tout ça, la soupe et les polaires brrrrr ! on se gèle !

Le vent froid ayant chassé les nuages, Francis nous montre les étoiles, mais pas trop longtemps, vite dans les duvets !

Dimanche lever 5h45, on voit encore Venus, Orion et les Pléiades, le vent est glacé... On prend le petit déj à la frontale pendant que Michel nous décrit les aurores boréales qu’il a vu pendant la nuit !! peut être une attaque des martiens ? Ou un excès de vin de Ludon ?

N’ayant pas peur des martiens, on part vers le col de Goriz retrouver la voie historique des échelles vers le Mont Perdu . Nous sommes sur les traces de l’expédition de 2004, armés du récit qu’en a fait le nouveau comte Russell (guide et trésorier préféré des Encantats...).

On monte donc vers la tour de Goriz que l’on contourne vers la gauche puis on longe une longue barre vers l’ouest jusqu’à trouver le passage des « échelles » . On grimpe et on se retrouve en haut de la Punta des las Escaleras sans s’en rendre compte...Bon, on redescend et on monte droit vers le sommet du Mont Perdu en passant par deux cheminées qu’on trouve facilement, il y a un groupe devant nous. Le paysage est superbe, on a une vue magnifique sur les canyons d’Ordesa et de Niscle. Arrivée au sommet la vue est grandiose, et très minérale, absence totale de neige et de glace. On est pas les premiers mais il n’y a pas trop de monde, on prend le temps d’un bon pique nique et on profite au maximum du panorama.

Pour la descente on abandonne les traces de l’expédition précédente pour la voie normale en remerciant Laurent et Francis de ne pas nous avoir fait monter par là, c’est un pierrier infâme et raide...et pour finir, un petit bain dans le lac « glacé » (enfin nous sommes 4 : Marie-Laure, Michel, Elie et moi).

Lundi matin grasse matinée ( 7h ) obtenue grâce à une négociation serrée...puis un petit groupe redescend par le même chemin que samedi et l’autre part par le GR 11 pour rejoindre le col de Niscle. Très belle balade qui nous permet de bien voir notre itinéraire de la veille( j’avais dit que ça passait à droite...), et de passer sous la Punta de Olas par une vire vertigineuse, n’est ce pas par là qu’était arrivée la fameuse expédition historique ? (Pas celle de 2004 mais celle de Ramond en 1802). Du col de Niscle on voit la vallée de Pineta et son parador.

On retrouve l’autre groupe qui fait la sieste au bord du rio, on mange et on se baigne (nettement plus de monde dans l’eau...) il ne reste plus qu’a remonter jusqu’au parking de plana canal...

A l’arrivée le verdict du chef : 3200m de dénivelé positif et 40 km, on comprend pourquoi on en a plein les bottes, c’est beau le progrès !

Suzanne


contact | compteur | forum | haut de page