Asptt Montagne Bordeaux

Asptt Montagne Bordeaux

Accueil du site > Catalogue > Piolet Grincheux > Piolet 48 > Lac de Naguillle et à la Dent d’Orlu - 28 & 29 mai (...)

Lac de Naguillle et à la Dent d’Orlu - 28 & 29 mai 2011

mardi 31 janvier 2012

Randonnée au Lac de Naguillle et à la Dent d’Orlu - 28 & 29 mai 2011

1° jour : montée au lac de Naguillle

Petit casse-croûte et c’est parti ; Marie Hélène a enclenché le "crabot", et rien ne semble pouvoir l’arrêter, Jean les mains dans les poches, Mylène à l’aise, moi je me pose déjà des questions, aussi je m’économise en parole.

La Dent d’Orlu nous surveille tout le long de l’ascension, jusque-là tout va bien, mais arrivé au pied du barrage, que c’est raide. Ce n’est pas grave, car le spectacle en vaut la peine, superbe lac au pied de massifs encore enneigés, on dirait une photo de puzzle.

Descente normale mais déjà des douleurs aux genoux, le but de la sortie et de remettre en route les sédentaires pour la saison.

Soir au camping, repas et repos forts bien venus. Aie, le Médoc 86 a le goût de bouchon, heureusement il y a de la ressource.

2° Jour, la dent d’Orlu :

Après une montée dans les bois, on pressent une floraison abondante, quelques fleurs nous offrent de belles couleurs le long des cours d’eau. Dommage 15 jours plus tard et on avait des images de carte postale.

La montée devient de plus en plus raide, jusqu’à la fin, mais quel panorama superbe, le lac de Naguille parait bien bas en face.

Sur la gauche, je vois avec nostalgie quelques sommets catalans.

Repas, avec au menu la fameuse charcuterie de Massat, qui ne trahit pas sa réputation (merci Jean), pendant ce temps-là d’autres arrivent en escalade par une autre voie, mais non je ne vois pas nos amis Françoise ; David ; Raymond ;...

C’est déjà l’heure de descendre, on ne peut pas rester ?

Aie aie aie, les douleurs aux genoux sont vite là. Ah si je pouvais avoir 4 bras et 4 bâtons pour m’en servir en déambulateur !!

Et pendant ce temps-là, Mylène toujours souriante et à l’aise, Jean toujours les mains dans les poches, et Marie Hélène inquiète de mon sort et toujours en forme.

Ouff les voitures !

Il est temps de rentrer, mais, malgré les douleurs, super sortie, super paysages, super souvenir pour un retour aux activités montagne.

Encore une fois merci beaucoup pour cette sortie Marie Hélène, merci l’ASPTT Montagne.

Gérard


contact | compteur | forum | haut de page